Amitié sans frontières

Le forum est consacré à réunir des amis du monde entier pour un échange culturel et d'idées sur différents sujets!
 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Bonjour
Jeu 4 Juil - 17:55 par Couleur café

» Joli temps de l'avent
Dim 9 Déc - 11:55 par Domi

» Bonjour
Sam 20 Oct - 12:07 par Domi

» Deux entreprises prestigieuses lorraines
Sam 29 Sep - 18:40 par Domi

» Janik Coat auteure illustratrice
Ven 21 Sep - 11:43 par Domi

» Peintres orientalistes
Mer 19 Sep - 0:30 par Domi

» L'huile de ricin
Mar 18 Sep - 15:23 par Domi

» Bonne nuit en poésie
Mar 11 Sep - 8:15 par Domi

» Une bonne nuit en compagnie de madame Butterfly, opéra de Puccini
Dim 9 Sep - 0:35 par Domi

Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Amitié sans frontières sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de Amitié sans frontières sur votre site de social bookmarking
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland
Forum
Sites favoris

Partagez | 
 

 Hammam Lif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Domi
Admin


Nombre de messages : 498
Date d'inscription : 02/05/2009

MessageSujet: Hammam Lif   Sam 9 Mai - 22:56

Hammam Lif, la ville des bains et des Beys



Après Sidi Bou Saïd, Hammam-Lif est une ville que j'affectionne particulièrement.


Hammam Lif (حمام الأنف) est une ville côtière de la banlieue sud de Tunis (située à 16 kilomètres du centre-ville).

Rattachée administrativement au gouvernorat de Ben Arous, elle constitue une municipalité de 38 401 habitants. Elle tire son nom de deux sources thermales émergeant au pied du Djebel Boukornine. Connue dans l'Antiquité sous le nom de Naro (d'origine punique) puis d'Aquae Persianae, cette localité est rebaptisée Hammamat El Jazira (bains de la péninsule) après la conquête arabe.

Elle prendra ensuite le nom de Hammam Lif formé des termes hammam et anf (nez) car les sources ont pour but principal de guérir les infections liées aux problèmes respiratoires. Pendant la période arabe, le site n'est guère fréquenté et ce n'est que vers 1750 qu'Ali II Bey fait construire, pour son usage personnel, un pavillon au voisinage immédiat de l'une des sources qui prend le nom d'Aïn El Bey.





En 1826, Hussein II Bey fait construire, à côté du pavillon, une résidence pour y habiter avec sa famille et sa cour pendant une partie de l'année. Cette résidence assez modeste est à l'origine du palais beylical dont certains souverains régnants feront leur résidence d'hiver, tout en conservant l'usage des eaux d'Aïn El Bey. L'autre source sert donc à alimenter les établissements à usage public. En mai 1943, des violents combats entre les troupes alliées et celles de l'Axe, battant en retraite vers le cap Bon, éprouvent durement la population civile.


Voici le témoignage-souvenir d'un ancien Hammam-Lifois



Voici la vie que j’ai connue lorsque j’étais jeune à Hammam-Lif. Cette ville de plage et d’ambiance agréable est favorisée par la fraîcheur de la montagne du Bou Cornine. Les samedis, papa nous faisait faire des excursions matinales, plusieurs familles se joignaient à nous surtout ceux-ci fuyaient la chaleur de la grande ville. En plus c’était la ville du Bey le souverain de la Tunisie. Les soirs, sous un ciel clair et aux étoiles enchanteresses, nous profitions d’une douce fraîcheur qui parvenait de la mer en groupes de petites brises.



Nous allions à la plage pour jouir de ce vent frais du soir. Notre grande famille se composait de tantes, oncles, cousins, cousines, grands-parents et arrière-grands-parents. Elle se joignait aux autres familles la plupart étaient des voisins de la même rue ou des rues limitrophes à notre rue, ils arrivaient lentement à la plage, chaque famille selon sa cadence. La plupart étaient chargés de couvertures, de draps, de Kelims, des Hassiras (des nattes sen paille) et des Qartalas (couffins) remplis de victuailles et surtout des gargoulettes d’eau.
Certains apportaient des instruments de musique d’autres apportaient de simples appareils qui faisaient de la glace avec du citron et du sucre.

Tout le monde s’adossait à une barrière construite en pierre d’une hauteur d’un enfant, qui séparait la plage de la rue et longeait tout le long de la ville et de la mer.




Certaines familles allaient vers La Goulette, d’autres vers La Marsa ou vers Carthage. A Hammam-lif des centaines de familles venant de toutes parts de la Tunisie remplissaient les trains, pour avoir une place dans la ville du Souverain et pour jouir enfin des vacances si longtemps attendues. Chacun selon ses moyens dépensait toutes les réserves accumulées durant l’année.

Nous prenions des couleurs au soleil. Nous nous étalions au bord de la mer. Ce rythme dure depuis des milliers d’années, ces peuples, descendants des Berbères, des Phéniciens, des Grecs, des Romains, des Hébreux, des Vandales, des Arabes, des Italiens, des Maltais et en dernier, des Français,vivent à ses bords et se nourrissent de ses délicieux fruits de mer.

Chaque famille occupait sa place près du mur le long de la plage, dans l’ordre de son arrivée et formait un décor naturel qui ajoutait de l’animation à la plage. Pendant que les parents installaient les places, nous les enfants profitions pour jouer...

Quand les femmes sortaient les provisions, nous interrompions notre jeux pour nous joindre et partager ensemble notre premier goûter à l’air pur. Parmi les grandes personnes il y avait ceux qui s’allongeaient, ceux qui profitaient pour prendre un bain et ceux qui bavardaient. Maurice le cousin de ma mère accordait son luth sous le regard curieux des passants et des marchands ambulants.

M Tubiana




Le casino

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nonna tamy
Admin


Nombre de messages : 185
Date d'inscription : 29/04/2009

MessageSujet: Re: Hammam Lif   Lun 11 Mai - 15:03

bein merci ma chere pour ce partage bien precis et bien explique .c est stres beau .et interessant .bisous a toi et continue
tamy

_________________
[http://cuisinetdelicesdetamy.blogspot.com/ lol! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oasien



Nombre de messages : 340
Age : 69
Localisation : Gabes- Tunisie
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Hammam Lif   Lun 11 Mai - 20:25

J'ai travaillé pendant trois ans à Hammam Lif, et bien que le travail était dur mais le climat et la beauté de ce village me faisaient oublier la fatigue et dissipaient mon stress.
La mer était à quelques dizaines de mètres de chez moi, et le soir, quand il faisait beau et que la lune éclairait le ciel, toute la famille allait sur la plage pour y veiller.
La montagne aussi n'était pas loin de chez moi, juste une route qui m'en sépare.
Des souvenirs et des souvenirs qui me font revivre à chaque fois les beaux moments de mon séjours à Hammam Lif.
Merci Dom pour ce bel article.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mon-paradis-oasis.blogspot.com
Domi
Admin


Nombre de messages : 498
Date d'inscription : 02/05/2009

MessageSujet: Re: Hammam Lif   Mar 12 Mai - 15:14

Je suis heureuse d'avoir contribué à te remémorer les beaux moments que tu as passés à Hammam Lif. Les soirs d'été la corniche est noire de monde et de nombreuses familles s'installent sur la plage pour y dormir, à la belle étoile.
Es-tu sûr de ne rien avoir oublié? Si j'ai bonne mémoire, il me semble que tu jouais du luth?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oasien



Nombre de messages : 340
Age : 69
Localisation : Gabes- Tunisie
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Hammam Lif   Mer 13 Mai - 9:52

Non Domi, je ne l'ai pas oublié, je l'ai même écrit dans mon commentaire puis je l'ai supprimé. Oui, je prenais avec moi le luth et nous avons passé des soirées magnifiques, parfois on y restait jusqu'à l'aube.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mon-paradis-oasis.blogspot.com
Nour



Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 04/05/2009

MessageSujet: Re: Hammam Lif   Mar 26 Mai - 4:09

Tres belle ville , merci pour le partage Domi.Je pense que les prix d'un verre thé n'est pas aussi cher qu"a Sidi Boussaid.. lol! ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
oasien



Nombre de messages : 340
Age : 69
Localisation : Gabes- Tunisie
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Hammam Lif   Mar 26 Mai - 9:31

Nour a écrit:
Tres belle ville , merci pour le partage Domi.Je pense que les prix d'un verre thé n'est pas aussi cher qu"a Sidi Boussaid.. lol! ...
Non, Nour, il n'est pas aussi cher qu'à Sidi Bousaid lol! Je pense que le prix ne dépasse pas le un dinar tunisien dans les meilleurs salons de café( ça fait bien longtemps que je n'y suis pas allé, mais d'une façon générale, la vie à Hammam Lif n'est pas chère comme dans d'autres régions). Mais attention à ne pas s'aventurer pour la location des appartements pendant la saison estivale, les prix sont excessives..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mon-paradis-oasis.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hammam Lif   Aujourd'hui à 22:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Hammam Lif
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Spa/Hammam à Fondettes
» Hammam !
» Effondrement d'un bâtiment d'usine à Hammam-Sousse
» El Hammam
» Le Hammam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amitié sans frontières :: Mon pays, ma ville! :: Des villes de mon pays-
Sauter vers: