Amitié sans frontières

Le forum est consacré à réunir des amis du monde entier pour un échange culturel et d'idées sur différents sujets!
 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Bonjour
Jeu 4 Juil - 17:55 par Couleur café

» Joli temps de l'avent
Dim 9 Déc - 11:55 par Domi

» Bonjour
Sam 20 Oct - 12:07 par Domi

» Deux entreprises prestigieuses lorraines
Sam 29 Sep - 18:40 par Domi

» Janik Coat auteure illustratrice
Ven 21 Sep - 11:43 par Domi

» Peintres orientalistes
Mer 19 Sep - 0:30 par Domi

» L'huile de ricin
Mar 18 Sep - 15:23 par Domi

» Bonne nuit en poésie
Mar 11 Sep - 8:15 par Domi

» Une bonne nuit en compagnie de madame Butterfly, opéra de Puccini
Dim 9 Sep - 0:35 par Domi

Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Amitié sans frontières sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de Amitié sans frontières sur votre site de social bookmarking
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland
Forum
Sites favoris

Partagez | 
 

 Les premières vacances des Français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Domi
Admin


Nombre de messages : 498
Date d'inscription : 02/05/2009

MessageSujet: Les premières vacances des Français   Sam 27 Juin - 14:55







ETÉ 36, LES PREMIÈRES VACANCES DES FRANÇAIS

Eté 1936 : les premiers congés payés inaugurent une ère nouvelle pour les Français. Les dux années qui suivirent furent des années d'euphorie pour les Français, marquées par le gouvernement du Front populaire.

Un vent de liberté et d'optimisme souffle sur cet été 1936. Pour la première fois, le peuple des ouvriers et des employés prend la route des vacances. Léon Blum, tout juste élu, vient d'offrir aux Français deux semaines de congés payés. Une mesure qui n'était pourtant pas inscrite dans son programme de campagne !

Il nomme Léo Lagrange au poste de sous-secrétaire d'Etat aux Sports et aux Loisirs, créé pour l'occasion. Le jeune député du Nord, un visionnaire, va s'employer, avec la petite équipe qui l'entoure et le peu de moyens dont il dispose, à démocratisr loisirs et sports.

Après un bras de fer avec les directeurs des chemins de fer alors privés, il réussit à proposer un billet populaire de congés annuels avec 40 % de réduction pour les voyages individuels et 50 % pour les collectifs.

Le 1er août, 560 000 personnes se ruent dans les gares, notamment pour partir à la découverte de la mer. Les anciens d'aujourd'hui décrivent l'émotion qui les a alors envahis : "La première fois, quand on voit la mer, subitement, le monde est beaucoup plus grand, plus large..."

En 1936, ils étaient ouvriers ou employés, collégiens ou étudiants, de famille modeste ou aristocrate : face à la caméra de Georges-Marc Benamou et d'Emmanuel Descombes, ils se souviennent de cet été magique où soudain "les Français crurent vraiment qu'ils allaient s'aimer les uns les autres".

Cet été-là, les athlètes français participent aux JO controversés de Berlin, malgré l'opposition de Lagrange. Ce dernier lance la construction de 200 stades et gymnases, de 40 piscines, de dizaines d'aéroclubs et même de nouvelles stations de ski. Les auberges de jeunesse fleurissent par centaines, les colonies, les centres de vacances voient le jour et les nouveaux vacanciers découvrent la joie du camping.

Eté 36 Face à eux, pourtant, la classe bourgeoise affiche le mépris pour ces "congés payés" qui les obligent à fuir les stations balnéaires jusqu'à présent uniquement fréquentées par leurs familles. Elle se ligue contre le Front populaire et son "ministère de la Paresse".

En avril 1938, Blum perd les élections. l'ombre de la guerre se profile et l'été 1939 verra les derniers feux d'artifice avant longtemps. Il faudra attendre quelques années encore avant que les Français gagnent une semaine de congés supplémentaire avec chaque nouveau gouvernement de gauche.

D'après Anne-Laure Fournier


http://album.aufeminin.com/album/see_144118_20/Meli-melo-nostalgique.html#p18







L'été 1936 est bien entamé quand les chemins de fer lancent le billet à tarif réduit. Les “colos” se développent et les enfants découvrent la campagne française. Ici, à la gare d'Austerlitz, 900 écoliers parisiens partent dans le Cantal pour trente jours
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les premières vacances des Français   Sam 27 Juin - 18:05

Très intéressant documentaire. Cela m'a plu de revoir tout cela et de découvrir toutes ces photos.
Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
oasien



Nombre de messages : 340
Age : 69
Localisation : Gabes- Tunisie
Date d'inscription : 21/01/2008

MessageSujet: Re: Les premières vacances des Français   Sam 27 Juin - 19:56

Les vacances et les loisirs ont une très grande importance dans la vie puisqu'ils permettent de renouveler les forces, participent à l'instruction de la personne( géographie, histoire, coutumes et traditions, art...) et à la prospérité économique des régions visitées et renforcer les relations humaines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.mon-paradis-oasis.blogspot.com
Domi
Admin


Nombre de messages : 498
Date d'inscription : 02/05/2009

MessageSujet: Re: Les premières vacances des Français   Sam 27 Juin - 22:27


Merci beaucoup Dali, Khalil et Ghyslaine pour vos contributions.

Quand je pense à cette période, je demeure bien admirative des efforts consentis par nos prédécesseurs pour obtenir toutes ces conquêtes sociales. Voici un petit historique des progrès accomplis en la matière.

* 1936 : Accords de Matignon : Obtention de 2 semaines de Congés payés

* 1956 : Suite aux Accords de Renault : Obtention de la 3ème semaine de Congés payés

* 1968 / 69 : Accords de Grenelle : Obtention de la 4ème semaine de Congés payés

* 1982 : Obtention de la 5ème semaine

Je crois hélas que cela s'arrêtera là...


Voici le témoignage d'Henriette Duval, 86 ans aujourd'hui:

«J'ai quitté l'école à 13 ans, après le certificat d'études. Je voulais apprendre la couture, alors on m'a mis comme arpette dans un atelier du quartier. Arpette, vous êtes là pour ramasser les épingles et faire les courses des dames ! En 1936, j'étais une petite couturière de quartier, je faisais des rideaux. J'aidais aussi ma mère, qui était blanchisseuse. Mon père était forgeron-serrurier dans une toute petite entreprise.

«Huit jours payés, c'était le rêve. Tout le monde a pris son vélo et est parti à droite ou à gauche. Partir en train, ça coûtait cher, et puis on n'avait pas les moyens de se payer l'hôtel sur place. Mon père m'a emmenée à la campagne. Il avait acheté un terrain à Pontault-Combault, en Seine-et-Marne, et construit une cabane en bois. Ensuite, il l'a transformée en vraie maison. On est partis là-bas en vélo, c'était vraiment la campagne à 25 kilomètres de Paris, il y avait des champs, un berger avec ses moutons. On allait dans les fermes chercher des oeufs et du lait, on partait se baigner dans la Marne. Tous les voisins se connaissaient, ils avaient tous acheté un petit bout de terrain dans le coin. Mon père jardinait, il avait planté des pommes de terre. Il me racontait que, de son temps, on travaillait même le dimanche matin. Nous, à ce moment-là, on était bien heureux d'avoir les samedis après-midi, la «semaine anglaise» comme on disait. Il y avait des trains de plaisirs pour aller à Dieppe ou Trouville, à la plage. On partait le dimanche matin, et on rentrait le soir, tout fatigués et tout contents.»

Voici encore le témoignage de Georges Gérardin:

«Le dernier jour de travail, juste avant les congés, à 18 heures, je me souviens que toutes les usines ont arrêté la production, les sirènes, les "gueulards" et les sifflets à vapeur ont tous sonné à la même heure. Les ouvriers s'étaient donné rendez-vous devant les Aciéries du Nord, et ils ont couru à pied ou pédalé jusqu'à la gare. Je les ai regardés passer de ma rue. C'était l'ébullition. Il y avait de la musique. La fanfare était de sortie, certains ouvriers s'étaient amusés à attacher des valises sur le porte-bagages de leur vélo et sur ces valises avaient écrit à la craie des noms de villégiatures, comme les plages du Nord, "Blankenberge" ou même "Nice" mais là c'était juste pour rigoler. C'est grâce aux congés payés que sont apparus les tandems, et les petites charrettes accrochées à l'arrière du vélo pour voyager. Ces congés, c'était un mouvement de folie."



Excellente soirée à vous et à nos visiteurs.



[center]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les premières vacances des Français   Aujourd'hui à 20:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Les premières vacances des Français
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le sujet du bac de français des premières S et ES 2009
» Mes premières photos argentiques avec l'OLYMPUS OM-10
» Doublage des films : québécois vs français
» les voix française des personnages
» Pénétration de la pipe française sur le marché US et sur le Net

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amitié sans frontières :: Arc-en-ciel :: Salon de thé-
Sauter vers: