Amitié sans frontières

Le forum est consacré à réunir des amis du monde entier pour un échange culturel et d'idées sur différents sujets!
 
AccueilPortailGalerieCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» Bonjour
Jeu 4 Juil - 17:55 par Couleur café

» Joli temps de l'avent
Dim 9 Déc - 11:55 par Domi

» Bonjour
Sam 20 Oct - 12:07 par Domi

» Deux entreprises prestigieuses lorraines
Sam 29 Sep - 18:40 par Domi

» Janik Coat auteure illustratrice
Ven 21 Sep - 11:43 par Domi

» Peintres orientalistes
Mer 19 Sep - 0:30 par Domi

» L'huile de ricin
Mar 18 Sep - 15:23 par Domi

» Bonne nuit en poésie
Mar 11 Sep - 8:15 par Domi

» Une bonne nuit en compagnie de madame Butterfly, opéra de Puccini
Dim 9 Sep - 0:35 par Domi

Marque-page social
Marque-page social Digg  Marque-page social Delicious  Marque-page social Reddit  Marque-page social Stumbleupon  Marque-page social Slashdot  Marque-page social Furl  Marque-page social Yahoo  Marque-page social Google  Marque-page social Blinklist  Marque-page social Blogmarks  Marque-page social Technorati  

Conservez et partagez l'adresse de Amitié sans frontières sur votre site de social bookmarking

Conservez et partagez l'adresse de Amitié sans frontières sur votre site de social bookmarking
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland
Forum
Sites favoris

Partagez | 
 

 Lettre à mon écrivain préféré.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Domi
Admin


Nombre de messages : 498
Date d'inscription : 02/05/2009

MessageSujet: Lettre à mon écrivain préféré.   Dim 7 Juin - 19:54



Cher Henri Alain-Fournier,

Vous qui avez marqué mon adolescence, et que j'ai redécouvert un peu plus tard, vous n'avez fait que passer dans ce monde qui ne vous a rien épargné.

Vous êtes tombé, le jour du 22 septembre 1914, dans les bois de Saint-Rémy, fauché dans la fleur de l'âge, sans avoir eu le bonheur de revoir vos parents et celle que vous aimiez; tout cela à cause d'un ordre absurde d'un capitaine zélé qui voulait débusquer les allemands. On sait maintenant d'après plusieurs témoignages, que vous avez succombé à vos blessures sans que personne ne vous porte secours. Puis, comme si cela ne suffisait pas, vous avez été enterré avec vos compagnons d'infortune, dans un charnier, pour n'être découvert qu'en novembre 1991.Le hasard ou le destin a voulu que cette année-là, je vous mette à l'honneur. En septembre de la même année, j'avais projeté d'étudier "le Grand Meaulnes",avec ma classe de 3ème. Toujours soucieuse de faire découvrir l'atmosphère ainsi que les décors d'un roman, j'avais projeté de les conduire sur vos pas, dans votre Berry natal ce "merveilleux pays de votre coeur". Une classe patrimoine "Sur les pas du Grand Meaulnes".

Puis tout s'est déroulé comme dans un rêve. J'ai fait la connaissance de Monsieur Algrain passionné par votre oeuvre qui nous a si bien raconté les circonstances de votre mort. Le jour où la France vous a rendu un dernier hommage en vous offrant une sépulture décente et les honneurs qui vous étaient dus,j'étais là, avec mes élèves, dans ce petit cimetière de Saint Rémy. Quelle émotion !

Je revoyais les épisodes de votre vie. Car je la connais bien votre vie ! Il me semble même que vous m'êtes devenu familier. J'ai lu toute votre correspondance avec votre famille, vos amis; et je puis dire que cela crée des liens.
Certains passages de votre livre que j'ai lu plusieurs fois, les pages écornées et un peu déchirées en témoignent,me reviennent souvent en mémoire et accompagnent parfois les événements de mon existence.

De même que cette atmosphère si particulière de cette école d'Epineuil, Sainte Agathe dans le roman, que vous décrivez d'autant mieux que vous y avez vécu "les jours les plus tourmentés et les plus chers de votre vie", j'ai l'impression de la connaître. J'ai l'impression d'y être, je sens les effluves de l'encre dont on remplissait les encriers de porcelaine, l'odeur des vieilles cartes et des planches de sciences naturelles que l'on accrochait aux murs de la classe, celle de la cire, avec laquelle on lustrait les pupitres à la fin de l'année.

Pour tout cela, pour m'avoir fait rêver, je vous remercie.

Dominique





Pour compléter le sujet, quelques éléments biographiques ici:

http://cheminslitteratures.free.fr/dossier-fournier.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Lettre à mon écrivain préféré.   Lun 8 Juin - 23:22

Quelle émotion !
J'espère que de là haut Monsieur Alain Fournier a lu ta lettre.
ça me rappelle mon enfance .
J'adore ta manière de raconter ,tu y mets tout ton coeur.
Merci Domi.
Revenir en haut Aller en bas
Domi
Admin


Nombre de messages : 498
Date d'inscription : 02/05/2009

MessageSujet: Re: Lettre à mon écrivain préféré.   Lun 8 Juin - 23:43

Je n'ai fait que traduire mon engouement pour un roman et son auteur qui ont marqué mon adolescencel'. Merci beaucoup Dalila pour tes encouragements qui me font très plaisir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre à mon écrivain préféré.   Aujourd'hui à 20:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre à mon écrivain préféré.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre à un jeune écrivain **
» lettre liée
» Nathaniel Hawthorne - La lettre écarlate
» Yasmina Khadra, un écrivain algérien
» Lettre de Denain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amitié sans frontières :: Arc-en-ciel :: Nos passions :: Page de Domi-
Sauter vers: